Nouvelles

Qu'est-il arrivé?

2021-08-23Nouvelles généralesNouvelles de l'ASAF

Erasmus+, le continent africain et l'ASAF

Il y a quelque temps, nous avions déjà partagé le présent bilan qui montre la diversité des activités Erasmus+ qui peuvent être menées entre des acteurs français et des acteurs africains, publié par l’Agence Erasmus+ France – Éducation & Formation en juin 2021. Nous souhaitons maintenant montrer une fois de plus, de manière concrète, l'importance indéniable de l'ASAF dans ce contexte.

Anne Noe au nom du prestataire de service

Le programme Erasmus+ ne s’arrête pas aux frontières de l’Union européenne, mais soutient des projets de mobilité et de partenariat dans 33 pays membres du programme dont d’autres pays du monde.

Le programme Erasmus+ ne s’arrête pas aux frontières de l’Union européenne, mais soutient des projets de mobilité et de partenariat dans 33 pays membres du programme dont d’autres pays du monde.

En général, le programme cherche à « renforcer l’attractivité de l’espace européen de l’éducation, de contribuer au développement durable des pays partenaires et de soutenir l’action d’aide au développement de l’Union européenne. » (Agence Erasmus+ France)

Erasmus+ est donc un puissant outil pour développer des mobilités et des coopérations entre l’Union européenne et les pays africains.

Le bilan suivant illustre la diversité des activités Erasmus+ qui peuvent être menées entre des acteurs français et des acteurs africains. En outre, le rapport démontre bien l'importance et la présence de l'ASAF ainsi que celle de ses membres en termes de programmes de mobilité internationale, de développement du système d'enseignement supérieur en Afrique et de coopération entre l'Europe et l'Afrique :

  • Dès la page 5, notre membre Mahamadou Habibou présente l’ASAF avec ses objectifs et ses possibilités dans le contexte de l'enseignement supérieur et de la coopération politique entre l'Europe et l'Afrique.
  • En outre, le rapport contient des déclarations de nos membres Cosmas Kombat Lambini (Ghana) et Mohamed Baha Saidi (Algérie) concernant leur adhésion à l'ASAF à la page 17
  • Aux pages 20 et 21, Sara Chergaoui (Maroc) et Mahamadou Habibou (Sénegal) parlent de leurs expériences uniques en tant que boursiers Erasmus Mundus en Europe.
  • Enfin, à la page 44, le programme de mobilité universitaire intra-africain est présenté, « un programme de mobilités entre établissements d’enseignement supérieur africains qui implique la participation d’universités européennes en qualité de partenaires techniques. Il vise à soutenir la mobilité étudiante et académique en Afrique pour contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement supérieur […] » (Agence Erasmus+ France).

Sur la base des nombreuses mentions de l'ASAF ainsi que des rapports et déclarations de certains membres, il est évident que le Forum des étudiants et des anciens boursiers africains / African Students and Alumni Forum joue un rôle de premier plan à bien des égards dans le domaine des échanges universitaires intercontinentaux.

Vous trouvez le bilan complet ici, vous ne voulez pas manquer ça !

Allemagne, Cologne, 22 septembre 2021

Droits d'auteur (Photo de titre): Agence Erasmus+ France – Éducation & Formation

Tags:
Erasmus+AfriqueUnion européenneCooperation

Retour à la vue en liste