Nouvelles

Qu'est-il arrivé?

2021-04-15Rapports ASAFNouvelles de l'ASAF

Bilan d'un Premier Forum Général ASAF réussi

Le Forum des Étudiants et anciens Boursiers Africains (ASAF) a tenu son premier événement panafricain de manière virtuelle samedi dernier, le 10 avril. Avec environ 140 participants de l'ASAF, de l'Union africaine et de l'Union européenne, le premier événement de ce type de l'ASAF a été un véritable succès !

Anne Noe au nom du prestataire de service

« Aujourd’hui, il s’agit à la fois de l’aboutissement d’un chemin parcouru et un point de départ vers de nouveaux défis. »

C'est par ces mots que Mariya Gabriel, commissaire européenne à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, a officiellement lancé le Premier Forum Général ASAF qui s'est tenu virtuellement le 10 avril 2021. Dans son discours d'ouverture bilingue, elle a en outre encouragé tous les membres de l'ASAF présents en soulignant que "l'ASAF aidera à construire "l'Afrique que vous voulez"." (original quote in English: “ASAF will help to build "the Africa you want".”)

Faisant suite à ces messages positifs, Mohammed Baha Saidi (Algérie), membre très engagé du réseau ASAF a ensuite présenté aux participants le document stratégique ASAF 2021-2023. C’est sur la base de ce document, que le groupe central de l'ASAF (ASAF Core Group) a élaboré ensemble au cours de l'année dernière, qu’il a présenté non seulement les succès précédents mais aussi les objectifs jusqu'en 2023. Ceux-ci incluent une coopération étroite avec les parties prenantes et les décideurs politiques dans le domaine de l'enseignement supérieur en Afrique et la présence de Co-Ambassadeurs de l'ASAF dans tous les pays africains.

Après cette première contribution suivie d'une discussion, la musique de l'auteur-compositeur-interprète camerounais Melchi Vepouyoum (& Crew) a ensuite apporté une bonne ambiance grâce à un concert en direct. Fiorella Perotto de la Commission européenne a même décrit l'interlude musical comme suit : “L’Afrique et l’Europe ensemble font des merveilles. Great example of African-European partnership!”

Ensuite, huit ateliers ont été présentés dans le cadre des forums ouverts de l'ASAF, qui se sont déroulés en deux parties (en anglais et en français). Les participants étaient libres de choisir entre les sujets suivants:

  1. Document stratégique de l'ASAF
    Les participants ont eu l'occasion de donner leurs commentaires et leurs réactions sur le document stratégique de l'ASAF et sur la stratégie générale de l'ASAF. La session anglaise était modérée par Hanan Meckawy et Lina Mkoji, les modérateurs français étaient Anne-Eunice Botny Capel et Achile Dongfack (tous les quatre membres du Core Group de l'ASAF).
     
  2. Le panafricanisme moderne
    Dans cette session, modérée en français par Dr. Emmanuel Ndahayo ainsi qu'en anglais par Vivian Berhane, les participants ont parlé du panafricanisme dans le contexte du COVID-19. Ils sont arrivés à la conclusion qu'il s'agit d'une idéologie qui unit les personnes qui ont souffert de la traite des esclaves et qui unit les personnes pour la liberté. Le panafricanisme fait face à des défis politiques, sociaux et culturels.
     
  3. Expériences d'apprentissage internationales
    Les participants ont convenu que les mobilités offrent de nombreuses opportunités. Les expériences d'apprentissage internationales nous permettent de nous connecter à un nouveau monde sur le plan professionnel et nous permettent de créer de nouvelles choses et d'être plus flexibles. Cependant, elles apportent aussi des défis, tels que les barrières linguistiques et les divergences culturelles (par exemple, les défis culinaires). Les modérateurs étaient Martin Boton (français) et Dayo Akinleye (anglais).
     
  4. Communauté en ligne de l'ASAF
    Les participants qui ont rejoint cette session ont été initiés à l'outil très complet qu'est la communauté en ligne de l'ASAF, en particulier pendant la pandémie. La communauté en ligne est divisée en groupes qui favorisent et facilitent l'interaction entre les membres de l'ASAF. Elyes Zaoui (français) et Jens Wilhelm (anglais) de wiminno, qui fait partie du prestataire de services de l'ASAF, ont animé les sessions.
     
  5. La mobilité professionnelle de l'ASAF
    Le sujet de cette session était « de la fuite des cerveaux au regain de cerveaux » (from brain drain to brain gain) : Beaucoup d'Africains qui ont bénéficié des programmes de mobilité européens ne retournent pas en Afrique. L'objectif en général et pour l'ASAF devrait être d'utiliser le réseau de la diaspora et de les ramener en Afrique, ou "au moins" leurs compétences. Les membres de l'ASAF veulent prendre ce problème au sérieux. La session anglaise était modérée par le Dr Pascal Doh et le Dr Cosmas Kombat Lambini, la session française était modérée par le Dr Leonie Schoelen.
     
  6. Fitness et méditation en ligne
    Cette session a donné à ses participants l'occasion de respirer un peu et de faire des exercices physiques relaxants. Ce temps de repos a été très apprécié. Conclusion : Nous avons tous besoin de ce type d'exercice ! Mariela Georg était notre modératrice sportive du jour.
     
  7. L'entreprenariat africain
    La modératrice Mirriam Watae Muyoba (anglais) a raconté aux participants ses propres expériences en tant que femme entrepreneur africaine dans son pays d'origine, la Zambie, et a souligné que les opportunités pour les femmes et les hommes sont très inégales. Les participants, hommes et femmes, étaient enthousiastes à l'idée de discuter ouvertement de cette question.
     
  8. Enquête d'impact de l'ASAF
    Cette session a informé les participants des objectifs de l'enquête d'impact de l'ASAF qui sera développée et mise en œuvre d'ici la fin de 2021. L'objectif sera d'enquêter sur l'impact de la mobilité internationale sur les membres de l'ASAF (professionnellement et personnellement) et sur la manière d'utiliser au mieux ces expériences pour améliorer l'enseignement supérieur en Afrique. Martin Unger (anglais) et Agnès Marchand (français) de HIS - Institut für Höhere Studien/Institut d'études avancées, faisant partie du prestataire de services de l'ASAF, ont animé les sessions.

Les discussions animées ont montré que les participants ont apprécié les sessions stimulantes et ouvertes de 45 minutes. Un quiz interactif sur l'Afrique, animé par deuxco-Ambassadeurs de l'ASAF, Mariam Heggi (Égypte) et Anthony Simbeya (Zambie) entre les sessions, a apporté une touche de divertissement et d'animation.

Le Forum des Étudiants et anciens Boursiers Africains a ensuite eu l'honneur de passer la parole à Hans Christian Stausboll, Commission européenne, chef d'unité "Programmes régionaux et multi-pays pour l'Afrique", direction générale des partenariats internationaux, pour un discours de clôture. M. Stausboll a notamment conclu que “alumni have an important role to play in higher education on the continent and could be a technical arm for the implementation of Africa-EU policies” et a clôturé l'événement en encourageant les membres de l'ASAF avec les mots suivants :

“Let me remind you that your engagement is key to build stronger, more legitimate, peaceful and democratic societies. Nous sommes de votre côté, we are your supporters.“

Le point culminant de cet événement entièrement réussi a été le discours de clôture inspirant et encourageant de S.E. Prof Sarah Anyang Agbor, commissaire de l'Union africaine pour les ressources humaines, la science et la technologie (HRST), qui a commencé comme suit:

Ladies and Gentlemen, Education is the most important tool for equipping African people with the necessary knowledge, skills and attitudes to be able to drive aspirations of continental development agenda, the AU Agenda 2063 and the AU vision of an integrated, prosperous and peaceful Africa […]”

Dans ce contexte, elle a établi un lien avec l'ASAF en tant que Forum des Étudiants et des anciens Boursiers et a souligné :

“The fact is we can’t over-emphasize the importance of the student voice being represented in education policy making and programming. Forums and Associations like this have been identified as effective tools for enhancing coordination and strengthening partnerships around common policy imperative and mutual interests.”

Dans ce sens, nous souhaitons remercier tous les participants qui ont pris leur temps pour assister au premier Forum Général ASAF et en ont fait un événement panafricain en ligne réussi. Ce fut un exemple brillant que la coopération au sein du Forum des Étudiants et anciens Boursiers Africains ainsi qu'entre l'Union africaine et l'Union européenne ne peut être freinée, même en temps de pandémie.

Nous attendons avec impatience d'autres événements (en ligne) de ce type !

Allemagne, Cologne, 16 avril 2021

Tags:
événement ASAFForum Général ASAFbilanrapport

Retour à la vue en liste